Transition énergétique du Québec

 

« L’idée de ce texte (que je signé à titre d’ingénieur membre du comité de coordination du CSQGDS), est d’abord et avant tout de rappeler l’importance d'une discussion citoyenne permanente sur les scénarios de mise en œuvre de ce qu’on appelle au Québec « Transition énergétique » alors que la Loi sur Transition Énergétique Québec ne définit nulle part ce que cette expression ‘passe-partout’ pourrait signifier au Québec. Ma réflexion porte sur la signification sociétale de cette consultation de TEQ qui pourrait bien être le symptôme d’un débat public sur l’énergie que le gouvernement estime déjà à toutes fins pratiques clos (le législatif ayant désormais mandaté une Agence de coordonner sous la gouvernance du MÉRN l’avenir de programmes malgré le fait que les résultats de ceux déjà en place depuis plusieurs années restent toujours évasifs même aujourd'hui), comme si la PEQ2030 était passée à la phase de mise en œuvre et que la seule autorité de Lois et de décrets gouvernementaux pouvait faire foi d’une réelle ambition de nous affranchir de notre dépendance ruineuse aux carburants fossiles. »

 

Richard E. Langelier, Docteur en droit (LL.D.) et sociologue, Manuel d’autodéfense citoyenne pour en comprendre les objectifs, les enjeux et les conséquences,  Novembre 2017.